Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE SAMAYASĀRA

 Préceptes sur les Êtres favorables

 Préceptes sur les Enseignements du Jina 
 Préceptes sur l’Ordre religieux   
 Préceptes sur l’Exposé scriptural
 Préceptes sur le Cycle des transmigrations
 Préceptes sur les Karmas
 Préceptes sur la Foi erronée
 Préceptes sur le Renoncement à l’attachement   
 Préceptes sur la Religion 

 Préceptes sur le Contrôle de soi

Préceptes sur la Non-possessivité
Préceptes sur la Non-violence
Préceptes sur la Vigilance
Préceptes sur l’Éducation
Préceptes sur l’Âme
Préceptes sur la Voie de la libération
Préceptes sur les Trois Joyaux
Préceptes sur la Foi juste 
Préceptes sur la Connaissance juste
Préceptes sur la Conduite juste 
Préceptes sur la Réalisation spirituelle
Préceptes sur les Deux voies de la religion
Préceptes sur la Religion des laïcs
Préceptes sur la Religion des moines
Préceptes sur les Vœux
Préceptes sur l’Attention et le Contrôle de soi
Préceptes sur les Devoirs obligatoires
Préceptes sur la Pénitence
Préceptes sur la Réflexion
Préceptes sur la Coloration de l’âme
Préceptes sur le Progrès spirituel
Préceptes sur la Mort sans passion
Préceptes sur le Fondamental
Préceptes sur la Substance
Préceptes sur l’Univers
Préceptes sur le Non-absolutisme
Préceptes sur la Connaissance valable
Préceptes sur les Points de vue
Préceptes sur la Théorie de la relativité et des sept  prédicats
Préceptes sur la Réconciliation ou la Synthèse
Préceptes sur l’Installation
Conclusion
Hymne à Mahavira

SAMANA  SUTTAM
(SHRAMANA  SUTRA)  
 

Première Partie

 6. Préceptes sur les karmas (Karmasūtra)


(56)Si une chose a une certaine forme définie et si on la considère autrement, si l’on agit comme si elle était autre ou si on la décrit autrement, c’est la perversion.
(57)Chaque fois qu’une âme éprouve tel ou tel état mental, à ce moment même des karmas bons ou mauvais s’attachent à elle.
(58)Quiconque ne fait pas attention à ses activités physiques et à ses paroles et convoite richesse et femme, accumule la poussière karmique de l’attachement et de l’aversion, exactement comme un vers de terre accumule de la boue de deux façons (i.e. intérieurement et extérieurement).
(59)Comme les karmas s’attachent à celui qui agit, ce dernier doit en souffrir tout seul et ni les personnes de sa caste, ni ses amis, ni ses fils, ni ses frères ne peuvent partager sa souffrance.
(60)De même qu’une personne est libre de grimper à un arbre mais n’a pas la possibilité de s’arrêter quand elle tombe. De même, un être vivant est libre d’accumuler des karmas mais, une fois ceux-ci accumulés, il est au-delà de son pouvoir de contrôler leurs effets.
(61)Quelquefois (i.e. au moment de la fructification) les êtres vivants sont contrôlés par les karmas, alors que d’autrefois (i.e. au moment de l’action) les karmas sont contrôlés par eux, exactement comme au moment de prêter de l’argent le créditeur est dans une position plus forte, alors qu’au moment de le rendre, un débiteur est dans une position plus forte.
(62)Le karma en tant que tel est d’un seul type. Mais il est aussi de deux sortes : dravyakarma et bhāvakarma. Le premier est une masse de particules physiques et sa capacité inhérente c’est le bhāvakarma ( et cette capacité a pour origine l’attachement et l’aversion de soi).
(63)Celui qui a gagné la victoire sur ses sens et qui médite sur la vraie nature de l’âme n’est pas asservi par les karmas ; comment le prāna qui est fait de matière karmique peut-il suivre un tel être ? (C’est, son âme qui obtient la libération de la transmigration).
(64-65)En bref, les karmas sont de huit sortes : 1)le jñānāvaraniya (qui obscurcit la connaissance), 2) le darshanāvaranīya (qui obscurcit la vision des choses), 3) le vedanīya (qui produit le sentiment), 4) le mohanīya (qui provoque l’illusion), 5) l’ āyu (qui détermine la durée de la vie), 6) le nāma (qui détermine le physique), 7) le gotra (qui détermine le statut) et 8) l’antarāya (qui obscurcit le pouvoir du soi).
(66)La nature de ces huit karmas ressemble respectivement à un rideau, à un concierge, à un glaive, à du vin, à des chaînes en bois, à un peintre, à un potier et à un trésorier.
Explication : Ce verset explique la nature des huit karmas de cette façon :
(1)Le karma, qui obscurcit la connaissance, est comme un rideau qui empêche une personne de savoir ce qu’il y a dans une pièce ;
(2)Le darshanāvaranīya-karma empêche une personne de voir, comme un concierge empêche quelqu’un de voir un dignitaire ;
(3)Le vedanīya-karma est la cause du plaisir et de la douleur comme un glaive enduit de miel qui en le léchant devient une cause de plaisir du fait du miel et une cause de douleur car il risque de couper la langue ;
(4)Le mohanīya-karma provoque l’illusion comme le fait le vin ;
(5)L’āyu-karma maintient l’âme liée au corps, comme des chaînes en bois sur les jambes maintiennent la personne attachée à une place jusqu’à ce qu’elles soient enlevées ;
(6)Le nāma-karma fait entrer l’âme dans différentes sortes de corps, comme un peintre peint différents dessins;
(7)Le gotra-karma est responsable de la naissance dans des familles de rang élevé ou bas comme un potier fait des petits ou des grands pots ;
(8)L’antarāya-karma empêche une personne de faire de bonnes actions comme un trésorier empêche son maître de faire des cadeaux et des donations.