Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE SAMAYASĀRA

 Préceptes sur les Êtres favorables

 Préceptes sur les Enseignements du Jina 
 Préceptes sur l’Ordre religieux   
 Préceptes sur l’Exposé scriptural
 Préceptes sur le Cycle des transmigrations
 Préceptes sur les Karmas
 Préceptes sur la Foi erronée
 Préceptes sur le Renoncement à l’attachement   
 Préceptes sur la Religion 

 Préceptes sur le Contrôle de soi

Préceptes sur la Non-possessivité
Préceptes sur la Non-violence
Préceptes sur la Vigilance
Préceptes sur l’Éducation
Préceptes sur l’Âme
Préceptes sur la Voie de la libération
Préceptes sur les Trois Joyaux
Préceptes sur la Foi juste 
Préceptes sur la Connaissance juste
Préceptes sur la Conduite juste 
Préceptes sur la Réalisation spirituelle
Préceptes sur les Deux voies de la religion
Préceptes sur la Religion des laïcs
Préceptes sur la Religion des moines
Préceptes sur les Vœux
Préceptes sur l’Attention et le Contrôle de soi
Préceptes sur les Devoirs obligatoires
Préceptes sur la Pénitence
Préceptes sur la Réflexion
Préceptes sur la Coloration de l’âme
Préceptes sur le Progrès spirituel
Préceptes sur la Mort sans passion
Préceptes sur le Fondamental
Préceptes sur la Substance
Préceptes sur l’Univers
Préceptes sur le Non-absolutisme
Préceptes sur la Connaissance valable
Préceptes sur les Points de vue
Préceptes sur la Théorie de la relativité et des sept  prédicats
Préceptes sur la Réconciliation ou la Synthèse
Préceptes sur l’Installation
Conclusion
Hymne à Mahavira

SAMANA  SUTTAM
(SHRAMANA  SUTRA)  
 

Première Partie

5.Préceptes sur le cycle des transmigrations (Samsāracakrasūtra)

 

(45)Dans ce monde, qui est instable, impermanent et plein de douleur, existe-t’il une chose que je puisse faire afin de pouvoir éviter de naître dans des situations indésirables?

(46)Les plaisirs des sens donnent une jouissance momentanée, mais une souffrance prolongée, plus de souffrance et moins de plaisir, ce sont des obstacles au salut et une véritable mine de malheurs.

(47)De même qu’on ne peut pas trouver de chose substantielle dans un bananier même après une minutieuse recherche, de même il ne peut pas y avoir de bonheur dans les objets des sens, même en le cherchant minutieusement.

(48)Du point de vue réel, les plaisirs éprouvés par les empereurs et le seigneur des dieux sont douloureux, car ils sont momentanés et angoissants dans leur effet, par conséquent il est bon d’en rester éloigné.

(49)De même qu’une personne qui souffre de démangeaisons considère que de gratter son corps est un plaisir bien que ce soit douloureux, de même ceux qui sont sous l’appel de l’infatuation considèrent la jouissance sensuelle comme agréable.

(50)Celui qui est immergé dans les plaisirs charnels a une connaissance fausse de ce qui est bénéfique et productif de bien-être spirituel, devient ignorant, sourd et infatué et s’empêtre dans ses karmas comme une mouche dans un crachat.

(51)Tout le monde connaît les souffrances de la naissance, de la vieillesse et de la mort et y pense, mais personne ne manifeste du mépris pour les objets des sens. Oh ! Combien est serré ce nœud de suffisance ?

(52 à 54) Une personne qui est dans le monde devient le sujet de sentiments comme l’attachement et l’aversion ;  comme conséquence, le karma asservit son âme ; cet asservissement des karmas résulte des cycles des naissances. Par la naissance, elle prend un corps ; le corps a des sens ; ces sens conduisent à leurs satisfactions respectives qui, à leur tour, donnent naissance à l’attachement et à l’aversion. Ainsi, l’âme est mêlée aux cycles des naissances et des morts - c’est pourquoi il est dit par le suprême Jina que l’âme, en tant que telle, est sans commencement et sans fin mais que pourtant elle a une fin (due à  la mort).

(55)La naissance est souffrance, la vieillesse est souffrance, la maladie et    la mort sont souffrances. Oh ! comme est vraiement pénible l’existence dans le monde, où les êtres vivants souffrent d’afflictions !