Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE SAMAYASĀRA

 Préceptes sur les Êtres favorables

 Préceptes sur les Enseignements du Jina 
 Préceptes sur l’Ordre religieux   
 Préceptes sur l’Exposé scriptural
 Préceptes sur le Cycle des transmigrations
 Préceptes sur les Karmas
 Préceptes sur la Foi erronée
 Préceptes sur le Renoncement à l’attachement   
 Préceptes sur la Religion 

 Préceptes sur le Contrôle de soi

Préceptes sur la Non-possessivité
Préceptes sur la Non-violence
Préceptes sur la Vigilance
Préceptes sur l’Éducation
Préceptes sur l’Âme
Préceptes sur la Voie de la libération
Préceptes sur les Trois Joyaux
Préceptes sur la Foi juste 
Préceptes sur la Connaissance juste
Préceptes sur la Conduite juste 
Préceptes sur la Réalisation spirituelle
Préceptes sur les Deux voies de la religion
Préceptes sur la Religion des laïcs
Préceptes sur la Religion des moines
Préceptes sur les Vœux
Préceptes sur l’Attention et le Contrôle de soi
Préceptes sur les Devoirs obligatoires
Préceptes sur la Pénitence
Préceptes sur la Réflexion
Préceptes sur la Coloration de l’âme
Préceptes sur le Progrès spirituel
Préceptes sur la Mort sans passion
Préceptes sur le Fondamental
Préceptes sur la Substance
Préceptes sur l’Univers
Préceptes sur le Non-absolutisme
Préceptes sur la Connaissance valable
Préceptes sur les Points de vue
Préceptes sur la Théorie de la relativité et des sept  prédicats
Préceptes sur la Réconciliation ou la Synthèse
Préceptes sur l’Installation
Conclusion
Hymne à Mahavira

SAMANA  SUTTAM
(SHRAMANA  SUTRA)  
 

Quatrième Partie
LA THÉORIE JAÏNE DE LA RELATIVITÉ

44. Hymne à Mahāvīra

(750) La connaissance juste est mon refuge, la foi juste est mon refuge, la conduite juste est mon refuge, l’austérité et le contrôle de soi sont mes refuges, Bhagavān Mahāvīra est mon refuge.
(751) Le Seigneur Mahāvīra possédait la perception qui comprend tout, une connaissance suprême, ne prenait pas un repas qui ne convenait pas, possédait la patience, possédait la fermeté, c’était l’homme le plus instruit dans le monde, exempt de toutes possessions, de la peur, quelqu’un n’allant pas renaître.
(752) Cet homme suprêmement sage a vécu sans demeure permanente, a traversé la marée de la transmigration, a eu une vision illimitée, a montré une façon suprême comme fait le soleil, a produit la lumière là où l’obscurité prévalait, comme le fait le grand Indra Vairocana.
(753) De même que Airāvata est suprême parmi les éléphants, le lion parmi les animaux, le Gange parmi les rivières, Garuda- le fils de Venudeva- parmi les oiseaux, de même Jñātaputra est suprême parmi ceux qui prêchent l’émancipation.
(754) De même que l’octroi de la libération de la peur est le meilleur des dons, le fait de ne pas dire des mots durs est ce qu’il y a de mieux dans les exposés de la vérité, la continence est la meilleure des pénitences, de même le moine Jñātaputra est le meilleur parmi les gens du monde.
(755) Que la victoire soit au Béni (=Mahāvīra) qui sait où les âmes ordinaires prennent naissance, qui est un maître et une source de joie pour le monde entier, qui est le Seigneur et celui qui désire le bien de l’univers, qui est comme le grand-père du monde entier.
(756) Que la victoire soit à la grande âme Mahāvīra qui est la source de tous les textes scripturaux, qui est le dernier parmi les Tīrthankaras, qui agit comme maître de tout le monde !