Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE SAMAYASĀRA

 Préceptes sur les Êtres favorables

 Préceptes sur les Enseignements du Jina 
 Préceptes sur l’Ordre religieux   
 Préceptes sur l’Exposé scriptural
 Préceptes sur le Cycle des transmigrations
 Préceptes sur les Karmas
 Préceptes sur la Foi erronée
 Préceptes sur le Renoncement à l’attachement   
 Préceptes sur la Religion 

 Préceptes sur le Contrôle de soi

Préceptes sur la Non-possessivité
Préceptes sur la Non-violence
Préceptes sur la Vigilance
Préceptes sur l’Éducation
Préceptes sur l’Âme
Préceptes sur la Voie de la libération
Préceptes sur les Trois Joyaux
Préceptes sur la Foi juste 
Préceptes sur la Connaissance juste
Préceptes sur la Conduite juste 
Préceptes sur la Réalisation spirituelle
Préceptes sur les Deux voies de la religion
Préceptes sur la Religion des laïcs
Préceptes sur la Religion des moines
Préceptes sur les Vœux
Préceptes sur l’Attention et le Contrôle de soi
Préceptes sur les Devoirs obligatoires
Préceptes sur la Pénitence
Préceptes sur la Réflexion
Préceptes sur la Coloration de l’âme
Préceptes sur le Progrès spirituel
Préceptes sur la Mort sans passion
Préceptes sur le Fondamental
Préceptes sur la Substance
Préceptes sur l’Univers
Préceptes sur le Non-absolutisme
Préceptes sur la Connaissance valable
Préceptes sur les Points de vue
Préceptes sur la Théorie de la relativité et des sept  prédicats
Préceptes sur la Réconciliation ou la Synthèse
Préceptes sur l’Installation
Conclusion
Hymne à Mahavira

SAMANA  SUTTAM
(SHRAMANA  SUTRA)  
 

Quatrième Partie
LA THÉORIE JAÏNE DE LA RELATIVITÉ

42. Préceptes sur l’installation. ( Nikshepasūtra)

(737) Voici une description de quatre sortes de nikshepas (d’attributions) comme nommer, etc. dans les écritures, pour comprendre le sens exact d’une proposition.
(738) Une substance possède diverses caractéristiques et, par égard à la caractéristique qui est présentement en considération, une et même chose est décrite de quatre façons.
(739) Nāma, sthāpanā, dravya, bhāva- ces quatre façons fournissent le concept de nikshepa. Parmi elles, nāma signifie le nom de la chose concernée et il est de deux sortes.
(740) Sthāpanā est de deux sortes - celle qui ressemble à la forme véritable de ce pourquoi elle existe et celle qui n’y ressemble pas. Lorsqu’il y a une supposition d’un objet dans un autre, cela s’appelle sthāpana nikshepa, par exemple, supposer une statue d’un Arhat comme un Arhat.
(741-742) Dravya (la puissance) est de deux sortes- āgamato ( celle par égard à un texte authentique) et non-āgamato ( celle sans égard à un texte authentique). Ainsi la personne qui connaît un texte authentique qui a rapport à un Arhat et qui ne fait pas usage de sa connaissance est āgamato-dravya Arhat. De même, la non-āgamato dravya est de trois sortes : le corps du connaisseur, le prétendu connaisseur et quelqu’un qui agit d’une manière appropriée à la chose concernée. Le corps du connaisseur est de trois sortes, un tombé, un abandonné, un fait pour tomber.
(743-744) Comme dravya, bhāva (la réalité) est de deux sortes : āgamato (celle par rapport à un texte authentique) et non-āgamato (celle sans égard à un texte authentique). Ainsi la personne qui connaît un texte authentique appartenant à un Arhat et qui fait usage de sa connaissance est āgamato-bhāva Arhat. Par contre, la personne qui a développé les qualités vertueuses propres à un Arhat ou qui, une fois bien équipée de ces qualités, entreprend une méditation et qui est ainsi considéré comme être devenu un kevalajñānin (un Arhat), est non-āgamato-bhāva Arhat.