Jainworld
Jain World
Sub-Categories of LE SAMAYASĀRA

 Préceptes sur les Êtres favorables

 Préceptes sur les Enseignements du Jina 
 Préceptes sur l’Ordre religieux   
 Préceptes sur l’Exposé scriptural
 Préceptes sur le Cycle des transmigrations
 Préceptes sur les Karmas
 Préceptes sur la Foi erronée
 Préceptes sur le Renoncement à l’attachement   
 Préceptes sur la Religion 

 Préceptes sur le Contrôle de soi

Préceptes sur la Non-possessivité
Préceptes sur la Non-violence
Préceptes sur la Vigilance
Préceptes sur l’Éducation
Préceptes sur l’Âme
Préceptes sur la Voie de la libération
Préceptes sur les Trois Joyaux
Préceptes sur la Foi juste 
Préceptes sur la Connaissance juste
Préceptes sur la Conduite juste 
Préceptes sur la Réalisation spirituelle
Préceptes sur les Deux voies de la religion
Préceptes sur la Religion des laïcs
Préceptes sur la Religion des moines
Préceptes sur les Vœux
Préceptes sur l’Attention et le Contrôle de soi
Préceptes sur les Devoirs obligatoires
Préceptes sur la Pénitence
Préceptes sur la Réflexion
Préceptes sur la Coloration de l’âme
Préceptes sur le Progrès spirituel
Préceptes sur la Mort sans passion
Préceptes sur le Fondamental
Préceptes sur la Substance
Préceptes sur l’Univers
Préceptes sur le Non-absolutisme
Préceptes sur la Connaissance valable
Préceptes sur les Points de vue
Préceptes sur la Théorie de la relativité et des sept  prédicats
Préceptes sur la Réconciliation ou la Synthèse
Préceptes sur l’Installation
Conclusion
Hymne à Mahavira

SAMANA  SUTTAM
(SHRAMANA  SUTRA)  
 

Deuxième Partie
LA VOIE DE LA LIBÉRATION

31. Précepte sur la coloration de l’âme (Leshyāsūtra).

(531) En règle générale, les leshyās (couleurs ou teintes de l’âme) sont mentionnées être spécifiquement de six sortes : 1) noire (krishna), 2 ) bleue (nīla), 3) grise (kapota), 4) jaune doré (tejas), 5) couleur du lotus (padma) et 6) blanche (shukla).
(532) L’apparition de couleurs de l’âme, comme un résultat des activités (de la pensée, de la parole et du corps) du à l’essor des passions, est appelée leshyā. Les effets jumeaux de l’activité et des passions sont d’apporter l’asservissement de quatre sortes de karmas.
(533) Celui qui est engagé dans la méditation appelée « dharma-dhyāna » possède trois leshyās (coloration de l’âme) qui sont jaune, couleur du lotus et blanche - elles sont respectivement de plus en plus pures et chacune est divisée en sous-catégories comme intense, moyenne, etc.
(534) La noire, la bleue et la grise sont les trois types de leshyās défavorables ; comme effet de ces trois (leshyas), l’âme prend naissance dans divers états malheureux d’existence.
(535) La jaune doré, la couleur du lotus et la blanche sont les trois sortes de leshyās favorables ; du fait de ces trois, l’âme prend, la plupart du temps, naissance dans divers états heureux d’existence.
(536) Chacune des trois leshyās défavorables diffère en intensité : la plus intense, plus intense et intense ; de même, les leshyās favorables subissent trois changements : la plus légère, plus légère et légère. Et chacune des sous-catégories est encore subdivisée en six classes suivant sa relative augmentation ou diminution.
(537 et 538) Six personnes qui sont des voyageurs perdent leur chemin au milieu d’une forêt. Elles voient un arbre couvert de fruits et commencent à penser à prendre ces fruits : l’une d’elles suggère de déraciner tout l’arbre et de manger les fruits ; la seconde suggère de couper le tronc de l’arbre ; la troisième suggère de couper les branches ; la quatrième suggère de couper des brindilles ; la cinquième suggère de cueillir seulement les fruits ; la sixième suggère de ramasser seulement les fruits qui sont tombés. Les pensées, les paroles et les activités du corps de chacun de ces six voyageurs concernant la consommation des fruits sont mutuellement différentes et illustrent respectivement les six leshyās.
(539) Les caractéristiques (mentales) d’une personne à leshyā noire sont : elle est violente, elle ne renonce pas à l’hostilité, elle est querelleuse, elle est dénuée de bonté et de compassion, elle est méchante et on ne peut pas l’influencer.
(540) Les caractéristiques (mentales) d’une personne à leshyā bleue sont : elle est ennuyeuse, elle est dénuée d’intelligence, elle n’a pas de distinction et elle s’adonne à la jouissance sensuelle.
(541) Les caractéristiques (mentales) d’une personne à leshyā grise sont : elle se met souvent en colère, elle censure les autres, elle blâme les autres, elle est susceptible de chagrin et de peur, elle ne fait pas de distinction entre ce qui doit être fait et ce qui ne doit pas être fait.
(542) Les caractéristiques (mentales) d’une personne à leshyā jaune doré sont : elle connaît ce que l’on doit faire et ce qu’on ne doit pas faire, elle connaît les actes qui conduisent au bien-être et ceux qui n’y conduisent pas, elle a toujours une attitude d’impartialité, elle est toujours engagée dans des actes de compassion et de charité et elle est douce.
(543) Les caractéristiques (mentales) d’une personne à padma leshyā sont : elle est généreuse, honnête, franche dans ses transactions, elle possède une grande patience et elle vénère les moines et les précepteurs.
(544) Les caractéristiques (mentales) d’une personne à leshyā blanche sont : elle ne traite personne avec partialité ; elle n’a pas de désir de plaisirs sensuels futurs ; elle traite chacun avec égalité et elle est dénuée d’affection, d’aversion et d’attachement.
(545) Dans l’atteinte de la purification mentale il y aura la pureté des leshyās ; il faut comprendre que l’apaisement des passions conduit à l’atteinte de la purification mentale.