Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Societies and Centers
  Tirthankar Illustré Charitra
  Qui est un Tirthankar ?
  Bhagavan Rishabhdev, Le Premier Tirthankar
  Bhagavan Ajitnath- 2
  Bhagavan Sambhavnath – 3
  Bhagavan Abhinandan – 4
  Bhagavan Sumatunath- 5
  Bhagavan Padmaprah– 6
  Bhagavan Suparshvanath – 7
  Bhagavan Chandraprabh - 8.
  Bhagavan Suvidhinath – 9
  Bhagavan Sheetalnath – 10
  Bhagavan Shreyansnath- 11
  Bhagavan Vasupujya- 12
  Bhagavan Vimalnath – 13
  Bhagavan Anantnath– 14
  Bhagavan Dharmnath- 15
  Bhagavan Shantinath– 16
  Bhagavan Kunthunath – 17
  Bhagavan Arnath – 18
  Bhagavan Mallinath– 19
  Bhagavan Munisuvrat – 20
  Bhagavan Naminath – 21
  Bhagavan Arishtanemi – 22
  Bhagavan Parshvanath – 23
  Bhagavan MahavirVIR – 24
Faits importants sur les Tirthankars
La base pour devenir un Tirthankar : les vingt pratiques favorables
Les trente-quatre attributs uniques d’un Tirthankar
Les 1008 marques sur le corps d’un Tirthankar à sa naissance
Une étude des symboles des Tirthankars
Les incarnations antérieures des Tirthankars
Les Tirthankars présents, passés et futurs de la région de Bharat
  Les Tirthankars dans la région du Mahavideh (Les vingt Viharmans)
  Les initiateurs des Tirthankars
  Les différences entre un Tirthankar et un Omniscient (Kewali)
  Détails sur les Tirthankars
  Les soixante-trois grands hommes
  Le pouvoir physique d’ un Tirthankar : une compilation mythique
  Le plan divin spécial du Samavasaran

Les vies authentiques des vingt-quatre Tirthankars

Appendice 2

 

La base pour devenir un Tirthankar : les vingt pratiques favorables 

Pour parvenir au statut de Tirthankhar, il ne suffit pas de faire certaines pratiques durant une certaine naissance. C’est le résultat d’un processus progressif de dévoilement de l’énergie potentielle, par des efforts dans la bonne direction, durant une série de réincarnations. Il semble que les chefs-disciples ou les dieux ont dû exercer leur curiosité sur le parcours vers la pureté absolue et que les Tirthankars en ont fourni les détails. C’est pourquoi les détails des naissances antérieures de tous les Tirthankazrs existent. Le compte de ces naissances commence par celle où l’âme a un premier aperçu de la voie juste considéré comme le point de départ le plus important parce que, une fois que la bonne direction est prise, la libération est assurée. 

Le gain du Tirthankar-nam-karma. 

Il est dit que le plus haut, dans la catégorie des karmas pieux, c’est le Tirthankara-nam-karma. Il est important de savoir quand et comment il s’acquiert, parce que c’est la base sur laquelle est fondé le statut de Tirthankar. Ce karma s’acquiert dans une naissance antérieure. C’est le corps humain physique ou normal qui l’acquiert. Le corps aural alternatif (vikriya sharir) n’a pas la capacité de le faire. Le futur Tirthankar descend de la forme des dieux ou monte de la forme de l’enfer. Dans ces deux formes les âmes ont un corps aural. Comme le corps aural n’a pas la capacité de pratiques spirituelles à long terme, ce karma n’est pas acquis durant la naissance précédente immédiate. C’est la raison pour laquelle tous les Tirthankars effectuent leurs pratiques spirituelles finales pour l’acquisition de ce karma durant leur seconde naissance à partir de la fin comme êtres humains. Pendant cette naissance, ils acquièrent un degré élevé de pureté de perception. Ils deviennent « kshayak samyaktvi » (le degré de pureté où les derniers karmas sont détruits mais non supprimés). 

Les Acharyas disent que le but de la poursuite spirituelle ne doit pas être le statut de Tirthankar. Bien que ce statut soit très élevé, le karma de type Tithankar-nam est encore un karma et comme tel une attache. Sur la voie de la pureté et de l’effort, gagner du karma pieux n’est pas recommandé. Les spiritualistes ne se permettent aucune activité qui conduit à l’asservissement, qu’elle soit pieuse ou non. Toutes les activités pour les spiritualistes sont dirigées vers l’effacement des karmas. Comme résultat de certaines activités ou pratiques, certains karmas sont enlevés et, comme conséquence, cet asservissement spécifique est réalisé sans le chercher. Ces pratiques sont au nombre de vingt. Elles sont aussi connues comme les vingt pratiques qui mènent au statut de Tirthankar et l’on croit qu’elle sont les facteurs fondamentaux de conduite pour atteindre ce statut. Ce sont :

 1.      La vénération de l’Arihant (Tirthankar).

2.      La vénération du Siddha (l’âme libérée).

3.      La foi dans les discours.

4.      La vénération du maître.

5.      La vénération de l’ascète âgé.

6.      La vénération de l’érudit.

7.      La vénération de ceux qui font pénitence.

8.      L’application continue de la connaissance pendant le maximum de temps possible.

9.      La pureté de la perception.

10.  La louange des vertus des autres et le bonheur de leur progrès.

11.  La pratique  des six devoirs essentiels comprenant le « pratikraman » (l’analyse de soi) suivant la façon et le moment prescrits.

12.  L’observance de tous les vœux et codes de conduite avec un cours croissant.

13.  Le détachement. La pratique constante de l’apathie pour l’attachement, l’affection, la vanité et la cupidité. Le développement de l’attitude détachée.

14.  L’activation du potentiel humain ou la pratique de la pénitence avec toute l’intensité requise.

15.  La reconnaissance de l’importance qui convient  et du respect dû à l’organisation de la religion quadruple.

16.  La considération et l’attention envers les détachés.

17.  Le renforcement régulier de la connaissance.

18.  La foi dans les sermons des détachés.

19.  La charité à ceux qui le méritent.

20.  La dévotion pour les sermons du Tirthankar et pour la discipline de l’ordre.

 

Dans le chapitre huit du « Jnatasutra » et dans « l’Avashyak Niryukti », ces vingt pratiques sont mentionnées. L’observation intense de seulement une ou deux de ces pratiques peut conduire à gagner le Tirthankar-nam-karma. Dans le « Mahapuran » et le « Tattvarth Sutra » il est fait rapport de seize pratiques de sentiments et d’attitudes. Celles-ci englobent  les vingt indiquées ci-dessus. L’importance a été donnée aux pratiques spirituelles dans ces deux séries.