Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Societies and Centers
  Tirthankar Illustré Charitra
  Qui est un Tirthankar ?
  Bhagavan Rishabhdev, Le Premier Tirthankar
  Bhagavan Ajitnath- 2
  Bhagavan Sambhavnath – 3
  Bhagavan Abhinandan – 4
  Bhagavan Sumatunath- 5
  Bhagavan Padmaprah– 6
  Bhagavan Suparshvanath – 7
  Bhagavan Chandraprabh - 8.
  Bhagavan Suvidhinath – 9
  Bhagavan Sheetalnath – 10
  Bhagavan Shreyansnath- 11
  Bhagavan Vasupujya- 12
  Bhagavan Vimalnath – 13
  Bhagavan Anantnath– 14
  Bhagavan Dharmnath- 15
  Bhagavan Shantinath– 16
  Bhagavan Kunthunath – 17
  Bhagavan Arnath – 18
  Bhagavan Mallinath– 19
  Bhagavan Munisuvrat – 20
  Bhagavan Naminath – 21
  Bhagavan Arishtanemi – 22
  Bhagavan Parshvanath – 23
  Bhagavan MahavirVIR – 24
Faits importants sur les Tirthankars
La base pour devenir un Tirthankar : les vingt pratiques favorables
Les trente-quatre attributs uniques d’un Tirthankar
Les 1008 marques sur le corps d’un Tirthankar à sa naissance
Une étude des symboles des Tirthankars
Les incarnations antérieures des Tirthankars
Les Tirthankars présents, passés et futurs de la région de Bharat
  Les Tirthankars dans la région du Mahavideh (Les vingt Viharmans)
  Les initiateurs des Tirthankars
  Les différences entre un Tirthankar et un Omniscient (Kewali)
  Détails sur les Tirthankars
  Les soixante-trois grands hommes
  Le pouvoir physique d’ un Tirthankar : une compilation mythique
  Le plan divin spécial du Samavasaran

Les vies authentiques des vingt-quatre Tirthankars

BHAGAVAN  SUVIDHINATH – 9

 

 

Dans la tradition qui commença avec Bhagavan Rishabhdev, le neuvième Tirthankar qui rétablit la gué religieux quadruple fut Bhagavan Suvidhinath. Durant son incarnation précédente comme empereur Mahapadma de Pushkalvati Vijay, il purifia son âme au point de gagner le Tirthankar-nam-et-gotra-karma et  prit naissance sous la forme des dieux Vijayant. De là, il descendit dans le sein de la reine Rama Devi, la femme du roi Sugriva de la ville de Kakandi. 

Durant sa grossesse, la reine Rama manifesta une étrange capacité à trouver les procédés pour faire les tâches même les plus difficiles. Tout le monde était étonné de son adresse. Lorsque l’enfant naquit, le roi naturellement le nomma « Suvidhi » (procédure correcte). Pendant la période d’allaitement du nouveau-né, sa mère eut le désir de jouer avec des fleurs. Aussi, l’enfant fut-il aussi connu familièrement comme « Pushpadant » (dent-fleur).

 Suvidhinath eut une vie princière normale, mais avec détachement. Il devint un ascète de bonne heure et atteignit l’omniscience après seulement quatre mois de pratiques spirituelles rigoureuses.  Il  eut son nirvana à Sammet Shikhar, le neuvième jour de la moitié sombre de mois de « kartik » ( octobre/ novembre). 

L’extinction du gué religieux

 La tradition du quadruple gué religieux, commencée par Bhagavan Rishabhdev, s’éteignit graduellement après le nirvana de Bhagavan Suvidhinath. Après sa mort, premièrement, l’organisation ascétique se désintégra et un temps vint où il n’y eut plus d’ascète. Deuxièmement, les discours religieux furent faits par les citoyens ordinaires ou « shravaks » (laïcs). Progressivement, l’influence de la richesse devint prépondérante et le peuple commença à oublier les principes des cinq vœux comprenant l’ahimsa (la non-violence) et la sincérité. La discipline des principes spirituels cédèrent la place aux échanges rituels de richesses et à l’indiscipline totale.