Jainworld
Jain World
Sub-Categories of Societies and Centers
  Tirthankar Illustré Charitra
  Qui est un Tirthankar ?
  Bhagavan Rishabhdev, Le Premier Tirthankar
  Bhagavan Ajitnath- 2
  Bhagavan Sambhavnath – 3
  Bhagavan Abhinandan – 4
  Bhagavan Sumatunath- 5
  Bhagavan Padmaprah– 6
  Bhagavan Suparshvanath – 7
  Bhagavan Chandraprabh - 8.
  Bhagavan Suvidhinath – 9
  Bhagavan Sheetalnath – 10
  Bhagavan Shreyansnath- 11
  Bhagavan Vasupujya- 12
  Bhagavan Vimalnath – 13
  Bhagavan Anantnath– 14
  Bhagavan Dharmnath- 15
  Bhagavan Shantinath– 16
  Bhagavan Kunthunath – 17
  Bhagavan Arnath – 18
  Bhagavan Mallinath– 19
  Bhagavan Munisuvrat – 20
  Bhagavan Naminath – 21
  Bhagavan Arishtanemi – 22
  Bhagavan Parshvanath – 23
  Bhagavan MahavirVIR – 24
Faits importants sur les Tirthankars
La base pour devenir un Tirthankar : les vingt pratiques favorables
Les trente-quatre attributs uniques d’un Tirthankar
Les 1008 marques sur le corps d’un Tirthankar à sa naissance
Une étude des symboles des Tirthankars
Les incarnations antérieures des Tirthankars
Les Tirthankars présents, passés et futurs de la région de Bharat
  Les Tirthankars dans la région du Mahavideh (Les vingt Viharmans)
  Les initiateurs des Tirthankars
  Les différences entre un Tirthankar et un Omniscient (Kewali)
  Détails sur les Tirthankars
  Les soixante-trois grands hommes
  Le pouvoir physique d’ un Tirthankar : une compilation mythique
  Le plan divin spécial du Samavasaran

Les vies authentiques des vingt-quatre Tirthankars

BHAGAVAN  SUPARSHVANATH – 7

 

L’être qui devait devenir Suparshvanath avait effectué une pénitence sévère et des pratiques spirituelles profondes, dans sa naissance précédente comme roi Nandisen de Kshetrapuri. Puis, il se réincarna en un dieu dans la sixième forme Graiveyak. 

De dieu, cette âme descendit dans le sein de la reine Prithvi Devi, la femme du roi Pratishthasen de Varanasi. Durant sa grossesse, la reine ne perdit pas sa forme normale, comme cela arrive généralement.  Les flancs de sa mère étant restés  séduisants, l’enfant fut appelé « Suparshva » lorsqu’il naquit. 

Quand Suparshva eut grandi, il se maria et, plus tard, monta sur le trône. Il conduisit avec adresse les affaires de l’Etat et veilla au bien-être du peuple. Un jour, alors qu’il jouissait de la nature, assis sur le toit, il observa la tombée des feuilles et la flétrissure des fleurs, et il fut soudainement conscient de la nature changeante de la vie. Cela donna naissance en lui à un sentiment de détachement et de désir d’élévation spirituelle. Il céda le royaume à son fils et devint un ascète. Après neuf mois de mortifications, il parvint à l’omniscience le sixième jour de la moitié sombre du mois de « phalgun » (février/ mars). Pendant une longue période, il s’employa à répandre la connaissance juste. Il fut libéré le septième jour de la moitié brillante du mois de « phalgun », à Sammet Shikhar.